Retour
Nouvelle recherche

E338 Acide phosphorique

Substance particulièrment dangereuse
Substance à la mode
Utilisé en grande quantité
Les risques

Suis-je concerné?

Ce sont surtout les enfants qui sont concernés : selon une étude de la Commission Européenne, lors de la consommation d’additifs alimentaires, les petits absorbent 1,7 fois plus que la quantité admise. Le E 338 est principalement utilisé dans les boissons de Coca-Cola. Mais généralement, la matière est autorisée pour l’acidification de boissons non alcoolisées, de plus, comme les phosphates, pour la conservation de lait stérilisé U.H.T. En tant que moyen de séparation, l’acide et les phosphates servent à ce que la poudre de lait ne fasse pas de grumeaux. En tout, l’acide phosphorique et les phosphates sont autorisés dans plus de 40 aliments, entre autre dans la glace, l’œuf liquide, les produits aux pommes de terre, pour les pains de poisson et les filets de poissons, également dans les produits de viande de crabes et l’imitation de chair de crabe, le surimi. Selon le décret des additifs, les boissons de sportifs, le thé, le cidre et le vin à la poire et les boissons maltées peuvent également contenir de l’acide phosphorique et des phosphates.

Mais qu'est-ce-que c'est?

A l’état pur, l’acide phosphorique est très caustique. Il peut être produit artificiellement à l’aide d’acide sulfurique, de gaz chlorhydriques et d’acide nitrique de minéraux phosphatiques. Par l’acide phosphorique, le phosphore rentre dans le corps sous forme de substance minérale. S’il y en a trop, cela peut éliminer le calcium de l’os.

Vous voulez soutenir le travail du DR. WATSON ?

Faites un don

! Indication

Les additifs ne servent pas aux consommateurs mais aux fabricants d’alimentation industrielle. Leur but est de prolonger la durée de conservation et de réduire les coûts. L’organisme humain n’a pas besoin de ces produits chimiques. Il n’apporte aucun bienfait à la santé du consommateur. Au contraire certaines des substances ajoutées peuvent nuire à notre santé.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger – toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.

Chacun doit donc savoir ce qu’il est prêt à endurer.

À cet effet DR. WATSON vous aide.

Les jugements de DR. WATSON sont professionnels et compréhensibles.

Pour sa banque de données d’ additif alimentaire, l’équipe de DR. WATSON a analysé et évalué des milliers d’études scientififques et les résultats ont été revérifiés par des experts.