Retour
Nouvelle recherche

E472f Esters mixtes acétiques et tartriques des mono- et diglycérides d'acides gras

Substance à la mode
Utilisé en grande quantité
Est également produit génétiquement
Les risques

Jusqu’à présent, on n’a observé aucun effet nocif.

Suis-je concerné?

Les mono- et diglycérides d'acides gras (acides stéariques) et leurs variantes d’esters sont autorisés dans tous les aliments et ne sont pas limités quant à la quantité de leur production. Grace à leurs qualités émulsifiantes, ils sont surtout utilisés dans les produits gras, comme la margarine, le gras de cuisine, les saucisses, la crème, les gâteaux, les biscuits et les produits au chocolat, ainsi que dans les sucreries, les desserts au yaourt, la poudre à yaourt, la crème glacée, les sauces et la mayonnaise. Ils agissent également de telle sorte que les produits secs, comme par exemple la purée de pommes de terre en poudre, la poudre de cacao, de lait, ainsi que la nourriture de nourrissons puissent bien se dissoudre dans du liquide et que les pâtes et le riz en paquets ne collent pas. Ils peuvent aussi apparaître dans les confitures, afin d’empêcher la formation de mousse. Dans quelques sortes de pain, ils améliorent les qualités du pain. Ce sont aussi des moyens de séparation dans les fruits secs ou les noix.

Mais qu'est-ce-que c'est?

Dans la production du E 471, les acides de gras sont liés chimiquement au glycérol (E 422). Ainsi, les combinaisons de gras deviennent hydrosolubles d’un côté et sous forme d’additifs, ils peuvent stabiliser les mélanges d’eau et de gras dans les aliments. Selon la sorte de gras, les diglycerides ont une consistance allant d’un aspect visqueux à dur et varient de couleurs jaunâtres à marron. De plus, les mono- et les diglycerides des acides gras sont traités avec différents acides. Des mono- et diglycerides estérisés d’acides gras se développent alors (E472a–f). A cause de cette estérisation, on les compte parmi les additifs artificiels, même si dans leur stade préliminaire, ils sont fabriqués à partir d’huile végétale. La matière première la plus importante est l’huile de soja qui d’habitude est extraite d’une certaine partie de plantes génétiquement modifiées. Il est également possible d’en produire avec des lipides d’animaux.

Vous voulez soutenir le travail du DR. WATSON ?

Faites un don

! Indication

Les additifs ne servent pas aux consommateurs mais aux fabricants d’alimentation industrielle. Leur but est de prolonger la durée de conservation et de réduire les coûts. L’organisme humain n’a pas besoin de ces produits chimiques. Il n’apporte aucun bienfait à la santé du consommateur. Au contraire certaines des substances ajoutées peuvent nuire à notre santé.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger – toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.

Chacun doit donc savoir ce qu’il est prêt à endurer.

À cet effet DR. WATSON vous aide.

Les jugements de DR. WATSON sont professionnels et compréhensibles.

Pour sa banque de données d’ additif alimentaire, l’équipe de DR. WATSON a analysé et évalué des milliers d’études scientififques et les résultats ont été revérifiés par des experts.