Retour
Nouvelle recherche

E311 Gallate d’octyle

Substance particulièrment dangereuse
Utilisé en grande quantité
Est également produit génétiquement
Les risques

En grande quantité, les gallates peuvent conduire à une cyanose qui se manifeste par un bleuissement des lèvres, des muqueuses et de la peau. Elle se forme lorsque les globules rouges ne peuvent plus absorber assez d’oxygène (terme technique : méthémoglobinémie), ce qui peut conduire, particulièrement chez les enfants, à un manque d’oxygène aigu voire à une mort par étouffement. C’est pourquoi l’utilisation de gallates dans la nourriture d’enfants et de bébés est interdite. Les enfants sont, néanmoins, encore en danger, car ces gallates se trouvent souvent dans des produits qu’ils aiment, par exemple dans les gâteaux, dans les produits en pâtes d’amande et en persipane, également dans les friandises. Par ailleurs, les gallates peuvent déclencher des réactions allergiques, comme de l’eczéma et de l’urticaire, au contact de la peau. Ainsi, les gens concernés sont surtout les gens qui, par leur travail, entrent en contact avec les additifs, par exemple dans des boulangeries ou dans d’autres entreprises travaillant ces aliments.

Suis-je concerné?

Les gallates empêchent le rancissement du gras dans les aliments. En outre, ils conservent la couleur et le goût de produits riches en gras. Ils peuvent être utilisés dans les huiles pour friture, le saindoux, l’huile de poisson, la graisse de bœuf, de volaille et de mouton. En outre, ils stabilisent le gras dans divers produits instantanés, comme dans la poudre de lait pour les boissons dans les automates, dans les soupes en sachets, les sauces préparées, les aromatisants et les purées de pommes de terre précuites en poudre. Ils sont aussi autorisés dans les sucreries et les en-cas, comme les gâteaux, les friandises au blé, les noix moulues, le nougat, la pâte d’amande et le chewing-gum. Dans les aliments, on peut en utiliser un maximum de 200 milligrammes par kilogramme relatif au pourcentage de matière grasse.

Mais qu'est-ce-que c'est?

Fabriqués artificiellement et chimiquement, les gallates sont des combinaisons d’alcool et d’acide gallique, un tanin naturel qu’on trouve par exemple dans l’écorce du chêne. Pour obtenir les quantités nécessaires à l’industrie, l’acide gallique est produit par des moisissures. Les gallates sont souvent combinés avec du butylhydroxyanisol ou du butylhydroxytoluol (E 320 et 321).

Vous voulez soutenir le travail du DR. WATSON ?

Faites un don

! Indication

Les additifs ne servent pas aux consommateurs mais aux fabricants d’alimentation industrielle. Leur but est de prolonger la durée de conservation et de réduire les coûts. L’organisme humain n’a pas besoin de ces produits chimiques. Il n’apporte aucun bienfait à la santé du consommateur. Au contraire certaines des substances ajoutées peuvent nuire à notre santé.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger – toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.

Chacun doit donc savoir ce qu’il est prêt à endurer.

À cet effet DR. WATSON vous aide.

Les jugements de DR. WATSON sont professionnels et compréhensibles.

Pour sa banque de données d’ additif alimentaire, l’équipe de DR. WATSON a analysé et évalué des milliers d’études scientififques et les résultats ont été revérifiés par des experts.