Retour
Nouvelle recherche

E966 Lactit

Les risques

Le lactitol peut provoquer de la diarrhée. La substance capte l’eau dans le gros intestin, comme le font aussi tous les succédanés du sucre.

Suis-je concerné?

Le E 966 est autorisé en Allemagne depuis le réajustement des lois alimentaires en 1998 dans toute l’Europe. Avec cet ersatz de sucre, on peut édulcorer, en quantité illimitée, les desserts et les produits laitiers, les glaces, la confiture, les plats aux fruits et les sucreries de toutes sortes. Aussi la pâtisserie comme les biscuits et les gâteaux, les chewing-gums sans sucre, la moutarde, les sauces et les compléments alimentaires peuvent contenir du maltitol. Pour que le produit soit assez sucré, le lactitol est souvent combiné avec les édulcorants aspartames (E 951) et acefulsame-K (E 950).

Mais qu'est-ce-que c'est?

Le lactitol fait partie des succédanés du sucre. Il n’a que 30– 40 pour cent de goût sucré et la moitié des calories du sucre normal. Comparés aux édulcorants, les succédanés du sucre ont une consistance similaire au sucre et donnent aux aliments du volume, de la structure et du goût. Ce sont surtout les bonbons non sucrés et les chewing-gums qui contiennent une combinaison de succédanés du sucre et d’édulcorants. Le lactitol n’est pas présent dans la nature. L’additif est fabriqué à partir de lactose qui elle, en revanche, provient du lactosérum, un sous-produit de la production de fromage. Les plats édulcorés au lactitol fournissent une impression de douceur qui ressemble à celle du sucre. Pour l’assimilation dans le corps, on n’utilise pas d’insuline. C’est pourquoi il se prête aux plats des personnes diabétiques.

Vous voulez soutenir le travail du DR. WATSON ?

Faites un don

! Indication

Les additifs ne servent pas aux consommateurs mais aux fabricants d’alimentation industrielle. Leur but est de prolonger la durée de conservation et de réduire les coûts. L’organisme humain n’a pas besoin de ces produits chimiques. Il n’apporte aucun bienfait à la santé du consommateur. Au contraire certaines des substances ajoutées peuvent nuire à notre santé.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger – toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.

Chacun doit donc savoir ce qu’il est prêt à endurer.

À cet effet DR. WATSON vous aide.

Les jugements de DR. WATSON sont professionnels et compréhensibles.

Pour sa banque de données d’ additif alimentaire, l’équipe de DR. WATSON a analysé et évalué des milliers d’études scientififques et les résultats ont été revérifiés par des experts.